Vous êtes ici : Liste des articles > Actualités autour de la Ferme de la Guilbardière > C.Lagarde a voté la nouvelle réglementation européenne, qui ne favorise pas le bio

C.Lagarde a voté la nouvelle réglementation européenne, qui ne favorise pas le bio

Le gouvernement français soutient la Commission européenne qui tente de démonter la règlementation de l’agriculture Bio. Christine Lagarde a voté le 12 juin 2007 en faveur de ce texte scandaleux malgré les assurances données par le gouvernement aux associations écologistes. L’agriculture bio est une épine dans le pied des industries chimiques, biotechnologiques et des semenciers. La Commission propose donc tout simplement d’autoriser la contamination des produits biologiques, par les OGM (à hauteur de 0,9%) et les pesticides. La Commission s’aligne sur les exigences des multinationales et veut rabaisser l’agriculture bio au niveau de l’agriculture dite « raisonnée » qu’elles soutiennent (1).

Le Parlement européen, seule instance européenne élue directement par les citoyens, a voté contre la Commission mais les Ministres ont préféré suivre l’avis de la Commission.

Christian Berdot, responsable de la campagne OGM des Amis de la Terre s’indigne de la duplicité des autorités françaises : « Le gouvernement français s’était « engagé à ne pas prendre de décisions contraires à nos requêtes d’ici les prochaines discussions et la convocation du Grenelle de l’Environnement ». Pourtant, à la première occasion, il renie ses engagements ! Face à l’explosion des cancers, allergies et maladies dégénératives, de plus en plus de citoyens exigent des produits sains, sans OGM et sans chimie. Mais au lieu d’imposer aux cancres pollueurs une amélioration des pratiques agricoles, le gouvernement demande au meilleur élève de la classe de laisser cochonner son travail ! Le gouvernement soutient ouvertement les lobbies de la chimie, des biotechnologies, des semenciers et leur pseudo « agriculture durable » pour mieux piétiner au pied la protection de la santé et de l’environnement ! Ce n’est plus Grenelle qu’on prépare, mais Waterloo ! »

Pendant que Mr Juppé évoquait un hypothétique « moratoire sur les OGM », Mme Lagarde préparait ce coup bas contre l’environnement. Alors même que la FAO reconnait que l’agriculture biologique (2) peut nourrir le monde et que les Amis de la Terre démontrent que la politique pro-OGM de l’Union européenne n’a aucune justification économique (3).

  1. voir l'article sur FARRE : "Agriculture raisonnée ou...un drôle de réseau de protecteurs"
  2. Rapport de la FAO : "Agriculture biologique et sécurité alimentaire"
  3. Rapport des amis de la Terre "Mid-term review or mid-life crisis ?"
Écrit par Nathalie le 14/06/2007
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : hiLZSa

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir