Vous êtes ici : Liste des articles > Actualités autour de la Ferme de la Guilbardière > Interview pour France Info sur l'interdiction du glyphosate

Interview pour France Info sur l'interdiction du glyphosate

Jarno, un Belge, vient se renseigner sur les pratiques d'agriculture biologique

A l'occasion d'une initiative citoyenne européenne (ICE) lancée mercredi 8 février 2017 par 38 ONG de quinze pays de l'UE dans le but de changer les pratiques d'homologation des pesticides et de demander l'interdiction du glyphosate, Anne-Laure Barral de France info a voulu en savoir plus sur la perception des agriculteurs européens concernant cette interdiction.

Des agriculteurs européens divisés sur l'interdiction du glyphosate

La journaliste spécialiste des questions d'énergie et d'environnement à France Info s'est donc rendue à la ferme de la Guilbardière, profitant qu'Anne Martin accueillait quatre agriculteurs belges et bulgares intéressés par les pratiques de l'agriculture biologique.

Sur la ferme, Gilles Guellier et Anne Martin n'utilisent pas de glyphosate pour cultiver les 70 hectares de prairies et de céréales qui leur servent à nourrir leurs 35 vaches laitières. Ils font ainsi partie des signataires de l'initiative citoyenne européenne (ICE) demandant l'interdiction de la molécule active du Roundup, fabriqué par Monsanto, puisqu'elle est classée comme "cancérogène probable" par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

D'ici le 31 janvier 2018, l'objectif est de recueillir un million de signatures au sein des États membres de l'Union européenne.

En échangeant avec les visiteurs européens, Anne Martin n'ignore pas que le sujet divise le monde agricole : d'un côté certains comme eux, invoquent les enjeux sanitaires tandis que de l'autre, les tenants d'une agriculture intensive, mettent en avant la nécessité de produire toujours plus.

Pourtant, comme Anne l'indique dans le reportage : "Avec nos pratiques de rotation et du matériel spécifique, on peut tout à fait se passer de glyphosate"... "Et en plus on en vit bien".

vaches laitières nourries aux céréales et aux herbes sans glyphosate

Rappelons qu'en juin 2016, la Commission européenne a prolongé de 18 mois l'autorisation de vente du glyphosate et que les échéances du "Zéro phyto" sont bien précise : en France, les espaces publics ne peuvent plus utiliser de pesticides depuis le 1er janvier 2017, et les jardiniers amateurs n'auront plus le droit d'épandre du glyphosate à partir du 1er janvier 2019, selon la loi sur la transition énergétique. Mais les agriculteurs - les plus gros utilisateurs évidemment - en consomment 8 000 tonnes chaque année, quand même !

Ecouter la chronique d'Anne-Laure Barral du 8 février 2017 sur la ferme de la Guilbardière.

(Photos Anne-Laure Barral - Radio France)

Écrit par Nathalie le 10/02/2017
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : dr4u2Z

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir