Vous êtes ici : Liste des articles > Actualités autour de la Ferme de la Guilbardière > Influence du pâturage sur la composition biochimique du lait

Influence du pâturage sur la composition biochimique du lait

la composition en acides gras du lait de vache

Fin 2011, l'Institut de l'élevage publiait un document rédigé par Philippe Brunschwig (Institut de l'Elevage), Benoit Rouillé (Institut de l'Elevage), Jean-Louis Peyraud (INRA UMR PL), Catherine Hurtaud (INRA UMR), Marine Gelé (Institut de l'Elevage), particulièrement intéressant à propos de la composition en acides gras du lait de vache. Il s'avère qu'il y a lait et lait, peut-on dire : ce document fait le point, de façon objective, sur les questions, les contraintes et les opportunités auxquelles doit faire face la filière laitière française à propos de la composition en acide gras du lait de vache.

La pâture aussi souvent que possible

Aujourd'hui, on sait que l'alimentation des vaches modifie de manière importante et réversible les profils en acides gras du lait. On sait aussi que c'est l'herbe verte qui permet de produire un lait répondant le mieux à l'ensemble des critères nutritionnels conseillés aujourd'hui sur la matière grasse. Les rations à base d'herbe conservée, conduisent à des laits en général riches en acides gras omega 3 mais aussi en acides gras saturés. 

Les systèmes très herbagers conduisent à des laits présentant des ratios omega 6 / omega 3 relativement constants sur l’année et très inférieurs à 5.

Pour mieux adapter à la demande la matière grasse des laits produits avec des fourrages et des concentrés, on peut adapter différentes solutions alimentaires. C'est ce que montre ce document.

En effet, l'alimentation des animaux conditionne la composition du lait, notamment celle en matières grasses et plus précisément en acides gras. C'est sur cette dernière, la composition en acides gras, que la filière laitière est interpellée.

Les questions suivantes se posent ainsi à la filière française, dans ce document :

  • comment sont élaborés les acides gras présents dans le lait ?
  • quel est le rôle de la glande mammaire en la matière ?
  • quels laits produire demain ?
  • comment adapter la composition du lait sans tomber dans des pièges métaboliques ou sans jouer à l'apprenti-sorcier ?
  • quelle est la diversité des situations aujourd'hui, avec les nouvelles contraintes sur les intrants, et quelles sont les approches opérationnelles d'adaptation existantes ?

Il s'avère que l'alimentation du troupeau laitier en herbe est la solution la plus facile et efficace pour produire du lait contenant les acides gras spécifiques et recherchés.

Télécharger le document de l'Institut de l'élevage "la composition en acides gras du lait de vache".

Écrit par Nathalie le 16/01/2015
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : iyfegy

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir