Quand les vaches mangent de l'herbe...

Date : 28/02/2013 - Catégorie : Actualités autour de la Ferme de la Guilbardière

Cette page provient du site Ferme de la Guilbardière
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.fermedelaguilbardiere.fr/article-42-vaches-mangent-herbe.html

A l'occasion du scandale sanitaire qui touche l'élevage, La Nouvelle République du 28 février 2013 a consacré un petit dossier à ce sujet : "Elevage : les filières courtes vont-elles tenir ?" : l'occasion de présenter une ferme qui fait de la vente directe de poulets, une autre qui propose de la viande bovine, et aussi, la ferme de la Guilbardière qui vend du lait cru et du fromage blanc dans des magasins de la région blésoise :

"Voir une vache dans un champ ne signifie pas qu'elle se nourrit d'herbe. A la Guilbardière à Monthou-sur-Bièvre, c'est pourtant le cas. Et c'est ce qui fait toute la différence depuis près de 30 ans. « Les gens sont devenus allergiques au lait à cause de la nourriture des vaches, comme le soja traité au formol pour qu'elles le digèrent mieux, c'est dingue ! Nos 35 vaches, elles, ne mangent que de l'herbe, dont on assure le mélange entre luzerne et graminées, et que l'on sèche pour l'hiver », explique Anne Martin, associée à la ferme avec Gilles Guellier. « On y ajoute un peu de céréales de nos champs. Elles produisent environ 6.000 litres de lait chacune par an, contre 10.000 si l'on dénaturait leur nourriture ! »

Le résultat est vendu sous forme de berlingots de lait cru, dans les petits magasins, à la Biocoop de Blois mais aussi chez Leclerc et Cora. « Nous avons cinq jours de délai pour le vendre, et il ne faut surtout pas le faire bouillir ! Le lait est parfaitement réfrigéré après la traite, analysé, mais à la sortie il n'est jamais contaminé ! » Des méthodes que l'Europe n'aime pas beaucoup mais qui sont de plus en plus plébiscitées. Avec le lait cru, point d'allergies, d'énormes apports nutritifs et selon les producteurs, pas même de cholestérol… « Le lait allégé, c'est une catastrophe. En découpant les chaînes graisseuses les industriels font plus de mal que de bien. Notre lait est entier mais on n'a pas l'impression de gras. Il faut le goûter ! » De plus en plus de consommateurs reviennent à ces valeurs sûres, qui demandent juste l'effort de s'approvisionner deux fois par semaine."

http ://www. fermedelaguilbardiere.fr

(photo : © Didier Gentilhomme)

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre